Tag Archives: Arte France Cinéma

Les Passagers de la nuit

Hantée par tant de spectres cinéphiles, cette promenade mémorielle dans le Paris des années 80 accroît l’infinie préciosité du cinéma de Mikhaël Hers. Un bijou dont on ne voudrait jamais se séparer.

Sans filtre

De la satire sociale décoiffante par un Ruben Östlund jamais manchot pour user de l’humour trash et du symbole bazooka, accouchant ainsi d’une seconde Palme d’Or complètement tarée. Jusqu’où ira-t-il ?

The Square

Première Palme d’Or, aussi audacieuse que salutaire, pour un Ruben Östlund génialement lucide et clairement humaniste qui aime à gratter sous le vernis hypocrite d’une civilisation animale. Entrez dans le carré.

Héros

Avec cet ovni très noir et très expérimental injustement tombé dans l’oubli, Michaël Youn disait « tchao pantin ! » dans un déluge de punk-attitude et de chaos métatextuel. Et c’était vraiment dingue.

Le Genou d’Ahed

Le cinéma frondeur de Nadav Lapid atteint son point de non-retour avec ce coup de boule politico-punk, puits d’audaces cinématographiques dingues qui lancent un défi au protagoniste et au spectateur.