Prometheus

REALISATION : Ridley Scott
PRODUCTION : 20th Century Fox, Scott Free Productions, Dune Entertainment
AVEC : Michael Fassbender, Charlize Theron, Noomi Rapace, Idris Elba
SCENARIO : Damon Lindelof, Ridley Scott, Jon Spaihts
MONTAGE : Pietro Scalia
PHOTOGRAPHIE : Dariusz Wolski
BANDE ORIGINALE : Marc Streitenfeld
ORIGINE : Etats-Unis
GENRE : Science-fiction
DATE DE SORTIE : 30 mai 2012
DUREE : 2h03
BANDE-ANNONCE

Synopsis : Une équipe d’explorateurs découvre un indice sur l’origine de l’humanité sur Terre. Cette découverte les entraîne dans un voyage fascinant jusqu’aux recoins les plus sombres de l’univers. Là-bas, un affrontement terrifiant qui décidera de l’avenir de l’humanité les attend.

“J’ai toujours voulu faire un Alien V ou VI où on saurait d’où ils venaient, pour y aller et répondre à la question “qui sont ils ?”. Mars est trop proche. Ils ne peuvent donc pas être des dieux de la guerre. Mais en théorie, dans mon esprit, il s’agissait d’un porte-vaisseaux, un véhicule de guerre d’une civilisation. Les œufs étaient la cargaison, essentiellement des armes… une sorte d’immense forme bactériologique d’une guerre biomécanique.”

Ces paroles, le réalisateur Ridley Scott les prononce en 1999 lorsqu’il enregistre le commentaire audio pour la première édition DVD de son second long-métrage. Elles appuient bien sûr la visite du Derelict, mystérieux vaisseau extraterrestre abandonné qu’une partie de l’équipage du Nostromo visitera à ses risques et périls. Si Scott montre qu’il a sa propre idée sur ce que constitue le vaisseau et son intriguant pilote surnommé depuis le Space Jockey, le film n’en dévoilera aucunement l’origine. En laissant dans l’ombre cet élément de l’histoire, la monstruosité qui naîtra suite à cette intrusion n’en deviendra que plus insaisissable et inquiétante. Néanmoins, tout ceci restera une source gigantesque de frustration pour nombre de fans. Les propos du commentaire sont bien trop minces pour combler tout ce qu’évoque cette séquence. De la manière dont il en parle, on sent un Ridley Scott qui a de la suite dans les idées que ce soit pour redéfinir sa créature (l’alien comme arme destruction massive donc) ou exploiter sa signification (on notera l’insertion mythologique dans la citation). D’une certaine manière, ça n’était qu’une question de temps avant que lui ou un autre ne se penche sur la question. En conclusion des bonus du coffret encyclopédique édité en 2003 revient la question d’un potentiel cinquième épisode. Pratiquement tout le monde répondra en évoquant le potentiel inexploité du Derelict et du Space jockey.

L’annonce d’une prequel s’aventurant enfin dans ce domaine avait de quoi enthousiasmer, surtout avec Ridley Scott à la barre. A la suite de cette annonce, il suivra toutefois une suite de corrections pour le moins perturbantes. Le film nommé Prometheus (la référence mythologique est définitivement incontournable pour Scott) ne sera pas lié à la série Alien mais marquera le départ d’une nouvelle franchise. Puis, on rajoute plus tard que le long-métrage sera connecté à l’univers Alien. On s’y perd un peu jusqu’à ce que les premières images débarquent et dévoilent des archi