Tag Archives: Bertrand Bonello

L’Apollonide – Souvenirs De La Maison Close

La vie d’une maison close comme prétexte à la captation d’une quête éperdue de l’amour et de l’indépendance, et tout ceci à travers la transition entre deux mondes très différents : Bertrand Bonello signe un film superbe sur la fin des illusions, doublé d’un manifeste féministe hautement réussi. Quant à la mise en scène, pure et évanescente, elle confine à l’hypnose.

Festival de Cannes 2011

Retour tardif mais fourni sur cinq jours passés au 64e Festival de Cannes. Pas d’Almodovar, de Von Trier ni d’Hazanavicius, mais tout de même une belle poignée de beaux films, à la Quinzaine des Réalisateurs, à la Semaine de la Critique, à Un Certain Regard et surtout avec la Compétition officielle, particulièrement éclectique et enthousiasmante cette année.